Comment réussir sa composition d’histoire et de géographie ? 10 conseils en ligne destinés au lycée (première terminale) par Pierre, notre E-prof de soutien scolaire.

La composition constitue la première partie de l’épreuve au Bac d’Histoire-Géographie. Voici 10 conseils pour la réussir J :

  1. Connaître les objectifs de la composition d’histoire et de géographie

       Historia, allégorie de l’Histoire, Nikolaos Gysis (1892).

    Historia, allégorie de l’Histoire, Nikolaos Gysis (1892).

  • La composition est un travail d’écriture qui a pour but d’organiser des connaissances sur un sujet donné.
  • Elle doit être argumentée et respecter des règles de construction et d’expression.
  • La composition ne doit pas être une récitation d’éléments de cours mais une réflexion personnelle construite.
  • En Géographie le raisonnement est spatial, il doit toujours être à différentes échelles et s’intéresser aux différents acteurs impliqués.
  • En Histoire, il s’agit d’apporter une analyse sur une durée précise en saisissant les mouvements, les dynamiques, les multiples enjeux.
  • Durée : sur les 4 heures de l’épreuve d’Histoire-Géographie au Bac, il est conseillé de consacrer 2h30 à la composition.
  • Il faut aussi choisir judicieusement un des deux sujets proposés. Exemple d’intitulés de composition :

exemple de sujet de composition d'histoire géographie

 

 

  1. Avoir son matériel

  • Crayons de couleurs : au brouillon ils servent à souligner les mots clés, mais aussi à illustrer les schémas éventuels en géographie.
  • Un normographe (pour les schémas en géographie).
Indispensable pour le Bac d’Histoire-Géographie : le normographe

Indispensable pour le Bac d’Histoire-Géographie : le normographe

  • Crayon à papier (à utiliser au brouillon pour effacer et réécrire rapidement).
  • Stylo-plume bleu et effaceur (à utiliser au propre, si possible avec de l’encre effaçable).
  • Montre (une bonne gestion du temps est un gage de réussite J).
  1. Gérer le temps

  • Brouillon (30-40 minutes)
  • Introduction (30-40 minutes)
  • Développement (50-60 minutes)
  • Conclusion (20-30 minutes)
  1. Faire un brouillon efficace

  • Organiser son brouillon. Pour cela, il est nécessaire de :
    • Disposer de plusieurs feuilles de brouillon, 2-3 feuilles pour l’analyse du sujet et au moins 3 feuilles par partie (introduction, partie 1, partie 2, partie 3, conclusion).
    • Numéroter les pages.
    • Écrire en haut de chaque page le titre de la partie.
    • Ne pas écrire au verso des feuilles de brouillon (pour gagner du temps et éviter de se perdre).
  • Écrire l’intitulé du sujet au brouillon.
  • Colorier les mots-clés. Exemple : « Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne des lendemains de la Seconde Guerre mondiale à nos jours ». Pour chacun des mots clés proposez une définition.
  • Repérer le(s) mot(s) de liaison. Exemple : pour le sujet 2 ci-dessus le « et » invite à analyser les rapports, les liaisons entre la Chine et le monde, et non pas à traiter séparément la Chine d’un côté et le monde de l’autre.
  • Questionner le sujet (Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Contexte ?…)
  • Noter les idées, connaissances et réponses aux questions précédentes en notant les mots essentiels. Le brouillon doit être clair et lisible afin de gagner du temps lorsque vous recopiez au propre.
  • Choisir le plan adéquat :
    • plan chronologique(Histoire) : le sujet est découpé en périodes. Exemple : I. 1945-1975, II. 1975-…
    • plan thématique (Histoire): le sujet est divisé en thèmes comme l’économie, la politique, la propagande… Ce type de plan est parfait pour des périodes limitées, mais attention tout de même de ne pas aboutir à un plan à tiroirs, c’est-à-dire un plan où les parties s’enchainent mal.
    • plan dialectique (Histoire): thèse-antithèse-synthèse, il s’agit de présenter la thèse (le pour), l’antithèse (le contre), avant d’établir une synthèse (oui et en même temps non). Exemple : I. Athènes, une démocratie réelle, II. Athènes, une démocratie limitée, III. Athènes, une démocratie imparfaite.
    • Plan scalaire (Géographie): ce plan analyse un sujet à différentes échelles (échelle locale, régionale, mondiale).
    • Plan analytique (Géographie): I. Faits, II. Explications, III. Typologie.
    • Plan Permanences/mutations (Géographie). II. Changements récents, II. permanences, III. Typologie.
  • Élaborer un plan équilibré. Exemple 

    Première partie

    1. Première sous partie
    2. Deuxième sous-partie
    3. Troisième sous-parti 

      Deuxième partie

      1. Première sous partie
      2. Deuxième sous-partie
      3. Troisième sous-partie 

        Troisième partie

        1. Première sous partie
        2. Deuxième sous-partie
        3. Troisième sous-partie
  1. Introduire (15-20 lignes)

L’introduction est à rédiger entièrement au brouillon car elle donne au correcteur le ton du devoir.  Comme son nom l’indique, l’introduction sert à introduire et donc à présenter le sujet, elle doit idéalement suivre le déroulé suivant :

  • L’accroche (1-2 lignes) : donner un élément précis comme un événement en histoire, un fait d’actualité en géographie… qui va constituer une entrée dans le sujet.
  • La présentation des enjeux du sujet (7-8 lignes) :
    • La définition des termes du sujet (les mots clés du sujet doivent être expliquer).
    • L’explication du cadre spatio-temporel (expliquer les bornes chronologiques du sujet pour l’Histoire et indiquer les limites spatiales pour l’Histoire mais surtout pour la Géographie).
    • Soulignez l’Intérêt du sujet.
  • La problématique (1 ligne) : question(s) qui découle(nt) d’une bonne analyse et d’une bonne compréhension du sujet. Attention : la problématique n’est pas une simple reformulation du sujet sous la forme de question(s).
  • L’annonce du plan (2-3 lignes) : évitez les formules lourdes comme « Dans un premier temps, dans un second temps… », préférez par exemple «  Après avoir analyser…., nous nous focaliserons sur… avant de nous intéresser à …. »
  1. Développer (pas de limitation de lignes)

Le développement doit être composé de :

  • deux ou trois parties. Chacune des partie développe une idée qui s’appuie sur des arguments. Les arguments doivent être illustrés d’exemples tirés de vos connaissances. Les noms, les événements, les chiffres bien choisis mettent en relief servent à étayer votre argumentation. Ne multipliez pas les exemple. Choisissez plutôt un exemple que vous développez précisément.
  • phrases de début de partie qui annoncent les sous parties (ne pas écrire les titres de parties et de sous-parties qui vous servent au brouillon).
  • phrases de transition entre les parties : celle-ci doivent être courte (1 ligne) et permettent de faire le lien entre les parties. Utiliser le « si » pour faire des phrases de transition. Exemple : « Si le régime nazi contrôle l’économie (objet de la première partie par exemple), il en est de même de la propagande (objet de la deuxième partie à la suite par exemple)
  • Insérer un ou des schémas (Géographie). Ce(s) schéma(s) sont valorisés mais ne sont pas obligatoires. Attention, ils ne doivent être utilisés que s’ils s’intègrent parfaitement au sujet. S’il illustre une partie ou une sous-partie, le schéma constitue un schéma d’étape (Schéma 1 ci-dessous), au contraire s’il apparait en conclusion, il s’agit de schéma de synthèse (Schéma 2 ci-dessous).
Cours de géographie : LLondres, une ville mondiale

Schéma 1. Londres, une ville mondiale

sujet bac géographie, les dynamiques du territoire aux États-Unis.

Schéma 2. Les dynamiques du territoire aux États-Unis.

  1. Conclure (10-15 lignes)

Toute aussi importante que l’introduction, la conclusion doit être dans la mesure du possible entièrement rédigée au brouillon, elle constitue la dernière impression que le correcteur aura de votre devoir. Elle doit comprendre :

  • Une synthèse des axes développés.
  • La réponse à la problématique.
  • L’ouverture: il s’agit d’un élargissement du cadre du sujet.
  1. Réaliser une belle copie :

réussir le bac d'histoire géo

  • Sauter des lignes entre les parties.
  • Faire un alinéa (retrait de quelques carreaux) à la première phrase de l’introduction, de la conclusion et à chaque début de sous-partie.
  • Les phrases de transition sont à insérer à la fin d’une partie.
  1. Connaître les bonnes astuces :

  • Ne jamais utiliser la première personne, mais au contraire préférer les formules impersonnelles.
  • Écrire au présent.
  • Ne pas donner son avis: vous devez avoir une démarche d’historien ou de géographe, c’est-à-dire que vous devez faire parler les arguments, les ordonner.
  • Soigner les liens entre les arguments dans les sous-parties en utilisant à bon escient et en évitant les répétitions les mots de liaison: Tout d’abord, ensuite, par ailleurs, par conséquent, en coutre, de plus, nonobstant, enfin…
  • Ne pas mettre d’abréviations dans une copie comme « ex » pour exemple, sauf pour certains sigles qui sont définis une première fois comme ONU, DDHC, IDH, OMC…
  • S’assurer qu’il y ait une fluidité entre chacun des éléments de la composition.
  • Se relire (10 minutes) pour vérifier qu’il n’y ait pas de coquilles, d’erreurs d’orthographe ou de syntaxe.
  1. S’entraîner :Pierre, professeur en ligne de soutien scolaire histoire géographie

  • Utiliser les annales des sujets des années précédentes :

http://www.sujetdebac.fr/annales/serie-s/histoire-geographie/

http://www.sujetdebac.fr/annales/serie-es/histoire-geographie/

http://www.sujetdebac.fr/annales/serie-l/histoire-geographie/

Quiz bac géographie : 20 questions en QCM

Sujet bac : « L’historien et les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale »

Révisions bac : QCM histoire

  • Faires des fiches de révision pour chacun des thèmes abordés en suivant par exemple les modèles ci-dessous :
Fiche Histoire, Thème………………………………………………………………………………………
Vocabulaire Savoirs

(Titre sous forme de questions de vos parties de cours)

Dates-clés Auteurs,

Ouvrages,

Citations,

Chiffres…

–          ….

–          ….

….

–          ….

–          ….

….

–          ….

–          ….

….

–          ..

–          ..

 

Fiche Géographie, Thème……………………………………………………………………………………
Vocabulaire Savoirs

(Titre sous forme de questions de vos parties de cours)

Chiffres-clés Auteurs,

Ouvrages,

Citations,

 

–          ….

–          ….

….

–          ….

–          ….

….

–          ….

–          ….

….

–          ..

–          ..

 

 

Fiche Schéma Géographie, Thème ………………………………………………………………………
Légende : Schéma :

 

 

 

 

Entraînez-vous, demandez conseil à nos professeurs en ligne et devenez incollable sur cette épreuve.

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question suivante *