Comment réussir l’analyse de document en géographie ? Dans cet article spécial préparation bac, tous les conseils de Pierre, notre célèbre prof de soutien scolaire en ligne.

L’analyse de document(s) en géographie fait partie de la deuxième épreuve au Bac d’Histoire-Géographie. Cet exercice peut être soit une analyse de document(s) (en histoire ou en géographie) soit un croquis de géographie.

réussir l’analyse de documents en géographie

Exemple de document géographique proposé au bac pour l’analyse de document.

5 étapes pour réussir l’analyse de documents en géographie :

I/ Connaître les modalités de l’épreuve 

 

  1. Le sujet. Il s’agit d’un ou deux documents pourvus d’un titre et accompagné(s) d’une consigne.
  2. La durée. Il faut y consacrer une heure environ (sur les 3 heures de l’épreuve d’Histoire-Géographie en série S et les 4 heures de l’épreuve en séries L et ES).
  3. L’objectif de l’épreuve : il s’agit de montrer l’intérêt et les limites du ou des documents proposés, tout en y apportant ses connaissances.
  4. Les critères d’évaluation : Il n’y a pas de barème précis, c’est un ensemble qui est évalué sur 8 points avec comme critères :
    • La forme : il faut savoir organiser un raisonnement construit avec une introduction, un développement, des phrases de transition et une conclusion.
    • Le fond : il est nécessaire d’argumenter en ayant mis en relation le ou les documents avec la consigne, de mobiliser ses connaissances pour traiter le sujet, et d’avoir une expression soignée (soin, écriture, orthographe).

II/ Faire le brouillon (25 minutes)

  1. Le matériel:

    crayon à papier, gomme, feutres, crayons de couleurs (au brouillon), stylo plume avec encre effaçable (au propre).

  2. Un brouillon organisé.

    Pour cela, il est nécessaire de :

    • Disposer de plusieurs feuilles de brouillons, 2-3 feuilles pour l’analyse du sujet et au moins une feuille par partie (introduction, partie 1, partie 2, partie 3, conclusion)
    • Numéroter les pages
    • Écrire en haut de chaque page le titre de la partie
    • Ne pas écrire au verso des feuilles de brouillon (pour gagner du temps et éviter de se perdre)
  3. Analyser le sujet.

    Il s’agit de comprendre le sens et l’intérêt du sujet. Pour cela, il faut :

    • Lire et comprendre la consigne.

Exemple de consigne :

SUJET du thème : L’Afrique : les défis du développement

CONSIGNE de l’exercice : À l’aide des deux documents et de vos connaissances, montrez les atouts et les potentialités de l’Afrique pour assurer son développement, mais aussi les défis qu’elle rencontre et les limites de ce développement.

Bac 2016, séries ES et L.

  • Écrire le sujet au brouillon. Exemple : pour le document ci-dessus, écrire « L’Afrique : les défis du développement »
  • Colorier les mots importants et les définir. Ceux-ci se trouvent dans le sujet et dans la consigne. Exemple : pour le sujet ci-dessus, les mots importants ont été coloriés, en dessous, il vous faut les définir.
SUJET du thème : L’Afrique : les défis du développement

 

CONSIGNE de l’exercice : À l’aide des deux documents et de vos connaissances, montrez les atouts et les potentialités de l’Afrique pour assurer son développement, mais aussi les défis qu’elle rencontre et les limites de ce développement.

 

Bac 2016, séries ES et L.

Défis = ………………………

Développement = ………………………

Atouts/Potentialités = ………………………

Limites = ………………………

 

Des mots-clés qu’il faut savoir définir pour cette épreuve :

 

–          Lecture géopolitique

–          Lecture géoéconomique

–          Lecture géo environnementale

–          Aire de civilisation

–          PIB/Etat

–          PIB/habitant

–          IDH

–          IPH

–          Pôle

–          Acteur

–          Puissance

–          Triade

–          Flux

–          Contraintes

–          Potentialités

–          Atouts

–          Défis

–          Enjeux

–          Ressources

–          Dynamiques spatiales

–          PMA

–          BRICS

–           Nord(s)

–          Sud(s)

–          Mondialisation (politique, économique, culturelle, environnementale)

–          Territoires

–          Espaces

–          Centres/Périphéries

–          Gouvernance

–          Intégration

–          Soft power

–          Hard power

–          Mode de projection

–          Projections (Mercator, Lambert, Mollweide, Bertin)

 

4. Sélectionner les informations :

il faut prélever les idées développées par les documents.

Astuce : pour vous aider, vous pouvez faire un tableau, comme celui proposé ci-dessous :

Idée principale Idée secondaire Intérêt Limites
Document 1
Document 2
5. Élaborer un plan.

Il faut, à partir du tableau précédent, prélever des informations (chiffres, citations, exemples…).

Astuce : pour vous aider, vous pouvez faire un deuxième tableau, comme celui proposé ci-dessous :

Première partie Deuxième partie Troisième partie (le cas échéant)
Document 1

….

….

….

Document 2

….

….

….

 Exemple de plan pour le sujet « L’Afrique : les défis du développement » évoqué plus haut.

I.                    Atouts et potentialités de l’Afrique II.                  Les défis et les limites du développement africain
Document 1

….

….

Document 2

….

….

Une fois les idées notées dans ce tableau, il ne vous reste plus qu’à élaborer vos sous-parties en ayant au préalable croisé les documents. Veillez à ce que votre plan soit équilibré, si vous faites deux sous-parties dans la première partie, vous devez faire deux sous-parties dans la deuxième partie.

Exemple : 

  1. Première partie
    • a) Première sous partie
    • b) Deuxième sous-partie
  2. Deuxième partie
    • a) Première sous partie
    • b) Deuxième sous-partie
6. Critiquer le(s) document(s).

Cet élément essentiel de l’analyse de document est souvent demandé de manière explicite dans la consigne et peut donc constituer une partie spécifique. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de critiquer le document en conclusion en guise d’ouverture (en évoquant par-là les éléments qui auraient permis une meilleure compréhension du sujet traité).

Critiquer c’est monter en quoi les documents sont partiels et partiaux, en s’intéressant notamment :

> à l’échelle utilisée (d’autres échelles pourraient être plus pertinentes)
> au choix de projection de la carte
> à l’auteur et à sa partialité
> aux dates des données
> aux éléments omis (volontairement ?) …

III Rédiger de manière organisée (30 minutes)

1. L’Introduction.

Pierre, professeur en ligne de soutien scolaire histoire géographieElle doit comprendre :

  • Une accroche (précise et en lien avec le sujet, elle doit permettre de rentrer dans le sujet et de définir les termes du sujet).

Astuce : utilisez un chiffre d’un document proposé, une citation, un événement…

Exemple : Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’internaute est type est « un homme de moins de 35 ans, diplômé de l’enseignement supérieur, disposant de revenus élevés, vivant en ville… », c’est dire si internet est un révélateur des inégalités à l’échelle mondiale.

  • Une présentation du sujet en lien avec la question au programme.

Exemple :  Les inégalités d’accès à internet sont des marqueurs visibles de l’organisation géoéconomique à l’échelle mondiale et les cartes permettent d’en représenter la complexité…

  • Une présentation des documents (Il faut donner la nature, la date, l’auteur, le type et l’échelle pour une carte).

Exemple : Les documents qui nous sont proposés sont deux cartes réalisées par la Banque mondiale à l’échelle mondiale : l’une est une carte par anamorphose qui indique le nombre d’internautes…

  • Une problématique (qui doit être en relation avec les documents proposés).

Exemple : « En quoi les documents proposés… ? »

  • Une annonce du plan.

Exemple « Après avoir analysé… Nous nous intéresserons à….. »

2. Le Développement.

Il doit être composé de :

  • deux ou trois parties
  • phrases de début de partie qui annoncent les sous parties (ne pas écrire les titres de parties et de sous-parties qui vous servent au brouillon)

Exemple : « Les inégalités d’accès à internet sont révélatrices des inégalités géoéconomiques entre pays développés, pays émergents et pays les moins avancés (PMA) »

  • phrases de transitions entre les parties

Exemple : « Si l’Afrique dispose d’atouts considérables dans divers domaines, elle doit tout de même faire face à des défis de développement très important ».

3. La conclusion.

Elle doit inclure :

  • Une réponse en quelques phrases (synthétique) à la problématique

Exemple : « La confrontation de ces deux cartes permet de voir que les inégalités d’accès à internet sont multiples et qu’elles révèlent une hiérarchie géoéconomique… »

  • Une ouverture de trois lignes environ. Il s’agit d’ouvrir le sujet sur un thème qui est lié ou en prenant du recul en comparant avec un autre continent, un autre pays…

Exemple : « Les échelles régionales et locales ne sont pas prises en compte et pourraient permettre une lecture plus fine de la géographie de l’internet, notamment la disparité entre les métropoles et les espaces ruraux… »

4. Mettre le tout en forme :

Il faut sauter des lignes entre les parties et faire des alinéas entre chaque idée. Les phrases de transition sont à insérer à la fin d’une partie lorsqu’il y a une partie suivante.

IV/ Se relire (5 minutes).

Cette étape importante permet de vérifier la cohérence de votre raisonnement, les coquilles et/ou erreurs d’orthographe qui peuvent pénaliser votre copie.

Le maître-mot de cette épreuve et l’entraînement. Alors entraînez-vous, demandez conseil à nos professeurs et devenez incollable sur cette épreuve.

Autre sujets de soutien scolaire géo en ligne

2 réponses
    • Prof Express
      Prof Express says:

      Merci Hussain, d’autres articles de préparation de bac géo suivront dans les prochaines semaines.

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à la question suivante *